En invitant, depuis 57 ans, le spectateur au débat, en n'hésitant pas à le brusquer parfois, à l'émouvoir souvent, à le faire rire, le Théâtre de Poche entend rester fidèle à sa conviction d'une nécessité politique et sociale du théâtre. C'est au Poche que sont nées des initiatives telles que la création d'Article 27 qui favorise l'accès à la culture aux plus démunis. C'est aussi le Poche qui a répondu au vœu de l'auteur Ahmadou Kourouma de faire jouer son texte Allah n'est pas obligé en Afrique et particulièrement là où des enfants sont engagés dans des conflits armés. Le Poche partenaire incontournable de la Ligue des droits de l'Homme, d'Amnesty International et de tant de campagnes associatives contre l'intolérance, l'exclusion économico-sociale et tant d'autres formes de discrimination.Le Poche s'identifie comme un "Théâtre pour la Cité" qui fait résonner l'actualité avec ses inégalités sociales, ses folies, ses contradictions et... ses possibles transformations. Car au Poche on croit encore et toujours que jouer c'est faire la nique à la fatalité, c'est résister à la bêtise, à l'arbitraire, à l'impuissance.La Banque Triodos préfinance ces subsides et divers investissements.